Desinfestation.ch
! Forum Questions & Réponses
Tél : 079 822 90 82 / 021 625 18 81
Desinfestation.ch
Guêpes
Nids de Guêpes
Guêpes photos
Guêpes solitaires
Contacts
Référencement Internet :
s'en sortir avec excellence
dans le Guêpier Internet
ordre des hymenopteres guepe commune ouvriere
Guêpes, généralités et informations pratiques :
Destruction de nids de guêpes, frelons - Intervention rapide - Garantie.

Dès les beaux jours revenus, les guêpes réapparaissent et peuvent devenir gênantes et même dangereuses ou mortelles, même pour des personnes qui ne sont pas allergiques si la piqûre se situe dans la bouche ou la gorge et obture les voies respiratoires. Chaque année de nombreuses personnes meurent des suites de piqûres de guêpes. Il est donc prudent de se débarrasser des nids de guêpes trop proches des habitations et de faire appel au spécialiste si nécessaire qui seul, pourra exterminer avec certitude les nids de guêpes difficilement accessibles.

Biologie :
Il existe de nombreuses espèces de guêpes en Europe. Toutes construisent des nids de guêpes, plus ou moins élaborés, pouvant contenir en fin de saison, plusieurs milliers d'individus. (à l'exception des guêpes solitaires). Il est intéressant d'observer la façon dont sont construit les nids de guêpes.

Toutes ces guêpes peuvent piquer en injectant un venin à l'aide de leur aiguillon. Contrairement aux abeilles qui perdent leur aiguillon après avoir piqué, les guêpes sont capables d'user plusieurs fois de suite de cet aiguillon. (L'abeille est capable de retirer son dard du corps d'autres insectes, mais les barbes de lancettes le font s'ancrer profondément dans la peau humaine
De ce fait, l'extrémité de l'abdomen se déchire littéralement, laissant le dard en place. Chez les guêpes, les barbes sont cependant plus petites ce qui leur permet facilement de retirer leur dard et de l'utiliser à nouveau.
Attention, en cas de piqure d'abeille retirez l'aiguillon resté dans la peau à l'aide de brucelles en veillant à ne pas appuyer sur la poche à venin qui reste toujours attachée à l'aiguillon. En utilisant les doigts, vous prenez le risque de presser sur la poche et d'injecter le venin encore dans le sac à venin

Il existe de nombreux «remèdes de grand-mères» contre les piqûres de guêpes :
Friction au vinaigre, application de feuilles de plantain, oignon, pomme de terre, feuille de choux, mie de pain, eau de javel et toutes les substances imaginables! ou chaleur: (expérience faite, le plus efficace) approcher une allumette ou un briquet de la zone piquée (chauffer, mais sans brûler!) . Mais bien entendu suivant l'endroit où se situe la piqûre de guêpes et pour les personnes allergiques aux piqûres de guêpes la seule solution, c'est de se rendre d'urgence chez le médecin ou à l'hôpital pour un traitement anti-allergique contre les piqûres de guêpes.

Construction du nid ;
Dès le début du mois de juin ou même plus tôt en cas de météo très favorable, les reines, fécondées en automne, sortent d'hibernation et se mettent à construire un petit nid dans lequel elles pondent, élèvent les quelque larves qui en résulte, larves qui une fois devenues insectes parfaits se mettent à agrandir le nid tandis que la reine se consacre dorénavant uniquement à la ponte. Le nid de guêpe s'agrandit, les étages de cellules se superposent, une enveloppe protectrice et isolante, faite de plusieurs couches de papier, entoure entièrement le nid de guêpe laissant une unique ouverture par le bas. Ce nid de guêpe, dont la construction commencée par la reine seule, s'agrandit très vite, surtout si l'année est un peu sèche. La population augmente avec une telle rapidité, elle est si laborieuse qu'en août septembre le nid de guêpes peut, suivant les espèces, mesurer plus de cinquante centimètres de diamètre et comporter dix à quinze rayons superposés, séparés et maintenus solidement par de petites colonnes faites d'une matériaux très solide.

La matière constituant le nid de guêpes est un véritable papier à base de fibres de bois agglomérées. Cette recette de papier à base de bois, connue des chinois depuis plus de 2000 ans, n'a été connue en Europe qu'à partir du XVIIIe siècle.

La colonie de guêpes vit jusqu'à l'automne, se développe jusqu'à comporter plusieurs milliers de guêpes, puis commence à péricliter jusqu'à la mort de la reine et des ouvrières. Seules des nouvelles reines élevées par la colonie sortent du nid de guêpes se font féconder, puis passent l'hiver en hibernation jusqu'au printemps. Des les premiers beaux jours, elles sortent de leur hibernation et se mettent immédiatement à construire un nouveau nid de guêpes.

Les nids de guêpes, suivant l'espèce de guêpe peuvent être construits dans la terre, en utilisant au départ un terrier de rongeur puis agrandissent le nid de guêpes en évacuant la terre; Un empierrement, un arbre creux (frelons en particulier), un faux plafond, une toiture ou n'importe quel espace creux dans un bâtiment. Les guêpes peuvent aussi accrocher leur nid de guêpes dans les branches d'un arbre, contre une façade ou sous un avant-toit ou même à l'intérieur d'une chambre, entre le plafond et le cadre de la fenêtre dans une pièce inoccupée dont la fenêtre était restée entre-ouverte.

S'approcher des nids n'est pas nécessairement dangereux si on reste prudent: Pas de mouvements brusques et si possible rester dans l'ombre. Il est possible ainsi d'observer le va-et vient des guêpes. Seuls les nids dans la terre restent dangereux: Les guêpes perçoivent les vibrations des pas et attaquent brutalement. Beaucoup en ont fait la douloureuse expérience en tondant le gazon!

Guêpes fouisseuses :
Ce sont des insectes solitaires. La femelle creuse son nid dans le sol, nid qu'elle remplit d'insectes paralysés à l'aide de son venin et sur lesquels elle pond. Il en existe environ 9000 espèces à travers le monde.

Les pompiles :
Ce sont des insectes solitaires. La femelle nourrit ses larves avec des araignées. Elle creuse un terrier après avoir capturé une proie.

Les guêpes maçonnes et guêpes sociales :
Les guêpes maçonnes (famille des Eumenidae) sont des insectes solitaires formant des petits nids d'argile ou de boue.
Les guêpes sociales (famille des vespidae) sont des insectes sociaux. Ils forment des colonies annuelles fondées au printemps par une femelle fécondée, la reine. Les mâles naissent à la fin de l'été et seules les nouvelles femelles fécondées hibernent.

Bourdons :
Les colonies de Bourdons, comme les guêpes et les frelons, sont annuelles et disparaissent à l'automne. Seules les femelles fécondées survivent et passent l'hiver dans un abri. Au printemps, la nouvelle reine recherche une cavité qu'elle tapisse avec de la mousse ou des poils. Elle entasse du pollen mélangé avec du miel dans une coupelle de cire où elle dépose ses premiers oeufs avant de la refermer à l'aide d'un capuchon de cire. Par la suite, l'entretien du nid, constitué d'un ensemble de coupelles de cire contenant soit plusieurs larves, soit une réserve de miel, sera assuré par les ouvrières. L'importance de la colonie varie beaucoup d'une espèce à l'autre. Les bourdons ne sont pas agressifs et dans la mesure du possible il est conseillé de laisser vivre la colonie

Abeilles domestiques :
Les colonies d'abeilles domestiques, constituées de plusieurs milliers d'individus, se rencontrent à l'état naturel dans les troncs creux, des cavités de roche, des bâtiments (cheminées, caissons de store, etc.) Elles sont pérennes et se multiplient par essaimage : La vieille reine quitte le nid avec une partie des ouvrières, laissant la place à une jeune reine qui élimine toutes les autres femelles reproductrices. L'abeille domestique est la seule espèce à fabriquer des gâteaux de cire pure disposés en rayons verticaux réguliers et composés d'alvéoles hexagonales où sont placés couvains et production de miel. Pendant des siècles, le miel était la seule source connue de sucre.

Divers :
Il existe des collectionneurs de nids de guêpes qui possèdent plusieurs centaines de nids de guêpes de plusieurs dizaines d'espèces de guêpes.




Destruction de nids de guêpes, frelons - Intervention rapide - Garantie.




Liens intéressants sur les guêpes, entomologie détaillée de ces hyménoptères :
Desinfestation.ch, Jean-Jacques FAWER
Ch. de Belmonthoux 13 - CH -1008 Prilly
Mail:
Tél : 021 625 18 81
Fax : 021 625 18 81
Natel : 079 822 90 82
Zones voisines : Lausanne, Renens, Jouxtens-Mézery, Romanel, Ecublens, Le Mont-sur-Lausanne, et aussi : Villeneuve, Montreux, Vevey, Morges, Gland, Nyon, etc. Zones englobantes : Arc Lémanique, Vaud, Romandie, Suisse




Le site desinfestation.ch est référencé par ImaginaWeb.ch